Jour 36 – De Lurcy-Levis à Ainay-le-Chateau

 

 

Trente-sixième jour – Samedi 11 avril 2015
Parcours :  22 km, faciles mais…
Hébergement : Gite des Amis de St-Jacques de Vezelay (Donativo)


 

 

« Nous gagnerions plus de nous laisser voir tels que nous sommes que d’essayer de paraître ce que nous ne sommes pas. » – La Rochefoucauld

Voilà une journée idéale pour la marche : il fait couvert, sec et frais. Pour moi c’est parfait.
Heureusement car j’ai quand même du mal, hier soir je me suis endormi vraiment trop tard et c’est à éviter absolument si je veux continuer à profiter au mieux de mes journées sans être dans un espèce d’état second.

Les paysages changent doucement, encore, progressivement. C’est bien un des énormes avantages de la marche, cette progression lente, cette accoutumance possible, ce changement à dimension humaine, naturel et doux. Il ne faudrait rien d’autre, je m’en rends de mieux en mieux compte.

Je passe de nombreux petits hameaux aujourd’hui, parfois déserts, parfois je croise l’une ou l’autre personne souvent méfiante et qui me rend rarement mon salut. Beaucoup de maisons sont grillagées, clôturées et défendues par des chiens parfois très agressifs. Perdues au milieu de nulle part, cela peut être compréhensible et je ne connais pas la façon de vivre du coin. Par contre ce qui me frappe littéralement c’est, comme un peu partout en fait, de constater que plus le hameau ou le village semble être habité par des personnes ayant le sou, plus les moyens de protection semblent nombreux et élaborés. Et à l’inverse j’ai traversé des endroits vraiment très simples ou les gens vivaient les portes grandes ouvertes, même en leur absence évidente. J’avais déjà constaté cela auparavant mais ici, cela m’a particulièrement marqué…

En début d’après-midi je me suis arrêté dans une petite aubette de village qui fait abri-bus, abri-taxi, support de boite au lettre, support poubelle, panneau d’affichage culturel et aussi de la mairie. Un petit banc se trouvait judicieusement disposé à l’intérieur, l’abri multi-fonction en à donc reçu une de plus : abri-pause-pour-pèlerin. En plein sur le chemin ‘officiel’ je suis néanmoins certain que je ne suis pas le premier à lui attribuer cette fonction 😉

Vers la fin de l’après-midi, j’arrive à Anay-le-Chateau qui sera l’étape du jour.
Le gîte des Amis-de-St-Jacques de Vezelay qui m’y avait été renseigné lors de ma visite à l’association à Vezelay se trouve pile sur le chemin, à l’entrée du bourg. Pas moyen de le manquer avec sa plaque jaune caractéristique.
Il à été refait à neuf il y à peu de temps et je dois dire que les abords sont particulièrement soignés.
Une fois devant l’entrée, après mes étirements, je n’ai même pas à frapper à la porte, Alain m’ouvre et me salue chaleureusement, suivi de sa femme Josette.

Première question : « Comment vas-tu ? »
D’emblée je me sens parfaitement à l’aise, ça fait plaisir d’arriver en tel endroit. Et ce n’est pas terminé.
En effet, on me propose de m’installer à table pour prendre un café et manger un morceau de gâteau maison, avant de me décrire le menu du repas du soir. Josette aime cuisiner et je sens que je vais me régaler!

Alain me demande aussi où je compte dormir le lendemain, si je le sais déjà. Je n’en ai aucune idée, il me propose donc l’hébergement suivant de l’association, à 24 km de là. C’est parfait. J’ai à peine répondu que Josette prend le téléphone et appelle sa collègue Liliane pour me réserver une place le soir suivant. Voilà une affaire qui roule 🙂

Ensuite, Alain me présente le dortoir de cinq places ou je serai visiblement seul ce soir. Je choisis mon lit, puis direction la douche, lessive,… enfin tout le rite traditionnel de l’arrivée à l’étape.

A l’heure de passer à table, mes hôtes me proposent un petit apéritif qui vient de chez eux, vraiment délicieux, avant un repas qui l’est tout autant, simple et préparé à base de produits frais et locaux. Parfait.
La soirée se passe de manière très conviviale et agréable mais je ne tarde pas à rejoindre mon lit qui m’attend pour m’offrir, je l’espère une bonne nuit de repos et de sommeil 😉

 

 

Pour voir le diaporama, et donc les photos en grand et bien nettes, il suffit de cliquer sur la première…
  •  
  •  
  •  
  •  

6 comments for “Jour 36 – De Lurcy-Levis à Ainay-le-Chateau

  1. Vits Dominique
    1 novembre 2016 at 22 h 47 min

    Comme toujours , beau petit moment partagé avec toi.
    Mon projet est tombé à l’eau car la personne avec qui je devais partir ne voulait plus ..
    Je suppose que tu as écrit la suite et je l’attends !

    • Le Pèlerin en herbe
      10 janvier 2018 at 16 h 18 min

      Salut Dominique,

      Comme le temps file !
      Toutes mes excuses pour ce délai de réponse purement inacceptable 😉
      Comme tu le vois, je reprend mon récit petit à petit…

      Qu’en est-il de ton projet, désormais ?
      J’espère tout va bien de ton côté ?

      Olivier.

  2. Fernande
    3 août 2016 at 21 h 38 min

    Merci Olivier pour ce partage.

    • Le Pèlerin en herbe
      10 janvier 2018 at 16 h 19 min

      Avec plaisir, retardé, mais sincèrement chère Fernande ! 🙂
      A bientôt,
      Olivier

  3. Pascali
    3 août 2016 at 11 h 13 min

    Très content de pouvoir te lire à nouveau. Ce gîte et celui du lendemain sont restés parmi nos meilleurs souvenirs de 2015.
    Outre la qualité de l’hébergement, l’accueil des hospitaliers y furent super. Nous te souhaitons une bonne route par l’écriture.
    Amitiés

    • Le Pèlerin en herbe
      10 janvier 2018 at 16 h 22 min

      Merci Pascal pour ton retour sur ce message auquel je répond bien trop tardivement, mais avec grand plaisir quand même 🙂
      Me voici donc en route pour reprendre l’écriture de mon récit pour, je l’espère, une bonne partie !
      J’espère que tout va bien de votre côté

      A bientôt,
      Olivier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *