Jour 01 – De la maison à Ciney

Premier jour – Samedi 7 mars 2015
Parcours : 15 km, très faciles
Hébergement : Hors chemin, chez des amis à Ciney.


Lève-toi et va vers toi-même – Le Cantique des Cantiques

C’est toujours en tremblant qu’on fait le premier pas – Sylvain Tesson

Un voyage de mille lieues commence par un pas – Lao-Tseu

Ce qui sauve, c’est de faire un pas – Antoine de Saint-Exupéry

Les dernières minutes dans la maison, ces images me resteront à jamais, la visite des proches, le téléphone qui sonne pour délivrer les derniers messages d’encouragement, un dernier repas chez soi et puis…

…Quitter la maison et se dire que l’on y reviendra pas le soir.
Ni le lendemain.
Ni la semaine d’après.
Ni le mois d’après.
Enfin, si tout va bien….

Fermer la maison et ne pas garder les clés.
Une dernière photo, un dernier regard et puis franchir le portique.

Je ne sais plus si je tremblais pour ces premiers pas, c’est fort possible.

Sortir du village, emprunter ce chemin de terre qui entre dans le bois voisin, ces sentiers parcourus des dizaine de fois ces derniers mois pour me faire les jambes, rôder les bottines, m’entraîner…

Et puis ne pas tourner à droite, ni à gauche pour amorcer le retour, traverser le village voisin, passer devant les commerces connus…

Enfin terminées les randos en boucle,

Enfin marcher vers un seul but, l’étape du jour, il faut rester réaliste, même si au fond de moi le but ultime de cette grande marche est bien inscrit…

Sensation nouvelle, énergisante, magnétique, déjà l’objectif appelle, c’est indéniable.
Après avoir tourné dans la tête durant des mois et même des années, cet objectif appelle à présent physiquement, les pieds, jambes, corps tout entier.
Je me sens déjà guidé, attiré.
Confiant surtout, même si je sais que ça ne rigolera pas chaque jour.

Mais on verra bien, il faut apprendre à vivre au jour le jour 🙂

Cette première étape restera, par opposition à sa taille, une grande étape.
J’ai eu l’immense plaisir d’être accompagné de ma petite femme et de Willy qui a déjà parcouru le Chemin depuis Ouffet jusque Santiago et Fisterra en 2011. Ses conseils et son soutient durant ma préparation -et même après- m’ont été vraiment précieux et par ce billet, je tiens à nouveau à le remercier sincèrement et chaleureusement !

Mon sac fait un bon 11kg et je suis franchement content de le poser.
Arrivés sur la place de Ciney, nous sommes allés prendre un verre au soleil déjà généreux malgré la période. A ma grande surprise, quelqu’un m’interpelle au vu de la coquille accrochée à mon sac et  me demande si je pars pour Compostelle. Stupéfaction !
Le sac à dos et cette coquille produisent donc déjà leur effet rassembleur, dès le premier jour, si loin de l’objectif pourtant.
Ça fait plaisir et je me sens déjà porté…

Rendez-vous ensuite chez Esméralda et Stéphane qui nous ont si gentiment et généreusement accueillis pour cette première nuit. Encore un tout grand merci à vous aussi!

 

  •  
    31
    Partages
  • 31
  •  
  •  

8 comments for “Jour 01 – De la maison à Ciney

  1. Lolo
    29 février 2016 at 1 h 28 min

    Bravo pour ce premier récit, j’ai hâte de lire la suite de tes périgrinations

    • Le Pèlerin en herbe
      29 février 2016 at 16 h 38 min

      Merci Laurent, je m’applique, je prends mon temps, j’ai pas envie d’arriver trop vite au bout.
      Tu verras tu connaitras cela aussi, le moment venu.
      A bientôt 🙂

  2. Pascal
    26 février 2016 at 18 h 00 min

    Je savoure ton chemin et j’attends déjà la suite mais sans impatience, car je veux que ces agréables moments durent, durent, …

    • Le Pèlerin en herbe
      29 février 2016 at 16 h 30 min

      Merci Pascal,
      C’est un peu mon souhait également…je rêve d’un chemin tel que celui-ci et qui ne se terminerait jamais 😉
      En tout cas je ferai tout pour vous le faire (re)vivre le plus fidèlement possible.

  3. Luc
    11 février 2016 at 22 h 34 min

    Je l’avais déjà découvert un peu la semaine passée, mais j’avais gardé le secret.
    J’ai aimé voyager à tes cotés, j’aimerai voyager avec toi à travers tes mots!
    J’ai hâte que l’on confronte nos souvenirs communs, mais avec nos yeux respectifs…
    A bientôt,

    Luc

    • Le Pèlerin en herbe
      4 mars 2016 at 16 h 52 min

      Merci pour ta discrétion mon cher Luc.
      Merci aussi pour ton commentaire (que j’avais un peu oublié).
      Tes pas à côté des miens resteront également profondément gravés dans ma mémoire.
      Ces moments partagés, ces rires, ces pleurs, ces odeurs, ces paysages, ces rencontres, séparations et retrouvailles ont fait mon chemin.
      Du fond du coeur je voulais t’en remercier, ami.

      • Luc
        7 mars 2016 at 9 h 18 min

        Je me souviens avec émotion lorsque je t’ai vu arriver clopinant à la sortie du cimetière de Saint Agnant, nos premiers mots, notre premier repas.
        Je me souviens des dortoirs partagés, certains plus spartiates que d’autres.
        Je me souviens également de notre entrée en Espagne et de la déchéance des premiers jours !
        Je me souviens surtout de notre entrée à Santiago, où, étreint d’émotion, nous n’avons pipé mot.
        On dit toujours que chacun fait son Chemin. Mais sans toi, nul doute que le mien n’aurait pas été pareil ! 😉

        • Le Pèlerin en herbe
          11 mars 2016 at 14 h 07 min

          Merci beaucoup, cher Luc pour ton message.
          Je me rappellerai toujours aussi de cette rencontre ou je me suis dit, t’apercevant descendant de ce cimetière avec une lanterne aux morts, tiens en voilà un avec un sac à dos. Serait-ce un pèlerin ?
          Quelques minutes plus tard nous marchions côté à côte, échangeant nos premières impressions abondamment agrémentées d’expressions de nos régions respectives, rigolant, blaguant et nous confiant l’un à l’autre comme si nous nous connaissions déjà depuis longtemps.
          Il me restait 6 kilomètres à faire ce jour là et vu mon état du moment, je les appréhendais copieusement.
          Ta présence et notre échange fit que je ne les ai pas vus ni même sentis passer !
          Je remercie le Chemin de m’avoir fait croiser le tien 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

error: